AGIER & ASSOCIÉS

Estimation d'un appartement au Coudray-Montceaux : quels sont les paramètres évalués ?

Partager sur :
Estimation d'un appartement au Coudray-Montceaux : quels sont les paramètres évalués ?

Différents paramètres sont évalués lors de l’estimation d’un appartement au Coudray-Montceaux. En voici quelques-uns parmi ceux qui impactent le plus sa valeur. 

La surface Carrez

Pour une maison individuelle, c’est la surface habitable qui est évaluée alors que pour un lot de copropriété, le professionnel se penche davantage sur la surface Carrez. Il s’agit de la superficie obtenue après le métrage Carrez. Pour effectuer ce dernier, il faut se baser sur les consignes de la loi Carrez qui stipule que :

  • Seules les pièces closes et couvertes ayant une hauteur sous plafond d’au moins 1,80 m sont mesurées.
  • Les petites pièces ayant une surface au sol inférieure à 8 m² ne sont mesurées que lorsque l’appartement en compte au moins deux et qu’elles sont accolées entre elles.
  • Les espaces occupés par le second œuvre (murs, cloisons, gaines, embrasures de portes et fenêtres, marches et cages d’escalier…) sont exclus du mesurage. 

Le résultat obtenu va permettre d’obtenir une première valeur à condition que le professionnel ait déjà une idée approximative du prix du m² de l’immobilier dans le secteur. 

L’emplacement de l’appartement

Ce point est directement lié à la localisation géographique de l’immeuble qui abrite l’appartement. S’il se situe en centre-ville, sa valeur peut facilement grimper à plus forte raison s’il se situe dans un quartier résidentiel huppé. En général, un tel emplacement rime avec :

  • accès facile et proximité avec les commodités (transports en commun, commerces, écoles…)
  • un bon niveau de sécurité
  • quartier propre et bien entretenu
  • un marché de l’emploi dynamique…

À contrario, un immeuble situé dans une zone peu fréquentable voit la valeur de ses lots chuter. 

Qui dit emplacement évoque aussi le niveau d’étages auquel se situe l’appartement. En général, les lots des étages supérieurs valent plus cher que ceux du 1er étage et du rez-de-chaussée.